De plus en plus d’étudiants se mettent à faire des projets sous licence libre [1] dans leur cursus. En voici un spectaculaire, issu de l’illustre École Centrale de Paris [2].

VLC [3] media player est le logiciel phare du projet VideoLAN, dont l’objectif originel était de permettre aux étudiants d’accéder à la télévision dans leur chambre, via le réseau informatique.

Il s’agit tout d’abord d’un lecteur vidéo très polyvalent, capable de lire une très grande variété de formats audio et vidéo (AVI, DivX, MP3, MPEG-1/2/4, Ogg Vorbis, Ogg Theora, XviD, etc.), et cela sans nécessiter le téléchargement de codecs externes. Outre les fichiers, il peut également lire les DVD, VCD, et CD audio, des flux réseau (webradio et webTV, flux UDP multicast, flux RTP/RTSP), depuis des cartes d’encodage ou d’acquisition, tant sous Windows que sous GNU/Linux, et depuis des cartes satellite (uniquement sous Linux).

VLC est devenu un lecteur multimédia de référence pour sa robustesse, illustrée par sa grande capacité à lire des fichiers vidéo en cours de téléchargement sur le P2P.

Mais VLC est également un logiciel permettant la diffusion sur réseau ou la sauvegarde de flux. Vous pouvez ainsi l’utiliser pour diffuser en HTTP, en UDP, etc. VLC supporte complètement l’IPv6. De plus, cette fonctionnalité de diffusion inclut un système de transcodage des flux, ce qui vous permet par exemple de diffuser un DVD réencodé à la volée en DivX si le réseau ne supporte pas le débit d’un DVD. Tout ce que VLC peut lire, il peut le diffuser et le transcoder.

VLC est de plus un logiciel multi-plateformes, fonctionnant sous Windows, MacOS X, GNU/Linux, BSD, un grand nombre d’Unix, sous Familiar Linux et Zaurus (Linux pour PDA). De plus, une version pour PocketPC (PDA sous Windows) est en cours de préparation.

Les nouveautés de la version 1.0.0 sont :

  • Prise en charge des disques Blu-Ray (format M2TS et Blu-Ray Linear PCM) en interpolant la définition de l’image pour l’adapter à la résolution de l’écran ou de la télé utilisée en sortie (video scaling en mode plein écran) ;
  • Meilleur support des standards audio 5.1 et 7.1 pour ceux qui ont équipés leur PC d’enceintes compatibles ;
  • Lecture des vidéos compressées directement dans des archives Rar ou ZIP ;
  • Lecture d’une vidéo Frame par Frame.

Olivier Pouzadoux, du site Les hirondelles du net, propose une documentation francophone à la fois concise et précise :

[1] Ici la licence publique générale GNU

[2] Aujourd’hui l’équipe de développement est internationale

[3] VideoLAN Client