Pidgin est un logiciel de messagerie instantanée, qui a la particularité d’être multi-protocoles : Jabber, IRC ou ICQ, MSN, AIM, Yahoo, etc... ce qui est fort pratique lorsque vos amis sont dispersés dans différents services, tous incompatibles entre eux [1].

On retrouve les options classiques de discussion textes, la gestion des smileys avec le choix de thèmes, et les différentes discussions peuvent être rangées dans la même fenêtre, sous différents onglets, ce qui est judicieux si vous avez de nombreux contacts. La correction orthographique automatique est intégrée via le logiciel Aspell.

Via un système de plugins, dont un certain nombre sont inclus par défaut mais non activés, on peut ajouter des petites fonctions au logiciel, comme l’horodatage des messages, la gestion de fenêtres transparentes...

Bref, cette nouvelle version est-elle parfaite ? Oui, si l’on désire communiquer avec différentes personnes venant de messageries différentes. Non, si l’on utilise des périphériques multimédias, car Pidgin n’inclue ni support vidéo, ni support son, se faisant distancer par des logiciels comme Kopete ou aMSN. Et les logiciels de VoIP gagnent également de nouveaux utilisateurs, en utilisant le protocole standard SIP, tels Ekiga ou Wengophone, permettant également l’audio et la vidéo. Enfin, l’ajout de smiley personnalisé est difficile, ce qui risque de décevoir certaines personnes fort friandes de cela.

La version 2.1 entame un changement graphique du client, en réorganisant les différentes fenêtres et barres d’outils.

Il reste que Pidgin est un bon logiciel si l’on est amené à jongler entre plusieurs messageries. Pour une utilisation unique, notamment avec le protocole MSN, d’autres logiciels libres sont plus avancés.

Note : Si vous utilisez Jabber, entrez toute votre adresse (comme un e-mail).

[1] à l’exception récente de Yahoo et de MSN via leurs clients propriétaires respectifs