Le réseau P2P BitTorrent, de par ses spécificités, est devenu un relais classique pour assurer la distribution d’images ISO (images disques) Linux, ou compilations libres. Pour recevoir ces fichiers torrents, il faut un client, et Deluge est sans doute l’un des plus remarquables.

Développé dans le langage GTK, ce programme à l’habillage élégant est tout aussi complet qu’Azureus dans la même catégorie. Effectivement, si l’on ajoute les greffons intégrés au logiciel dès son installation, il semble bien que Deluge ne possède que peu de manques : moteur de recherche intégré, créateur de torrent, graphique de suivi des téléchargements, etc. Tout en restant plus léger qu’Azureus, programmé en java.

Fonctionnalités de base :

  • Affichage dans une seule fenêtre des téléchargements simultanés
  • Gestion des priorité de téléchargement
  • Supporte la Mainline DHT,
  • Supporte l’UPnP et le mappage des ports NAT-PMP
  • Supporte le chiffrage des flux
  • Supporte le µTorrent Peer Exchange
  • Interface web de gestion des torrents
  • Support des proxy
  • Protection par mot de passe
  • Lecteur de flux RSS intégré

Greffons intégrés au logiciel :

  • Création de torrents
  • Recherche de .torrent (à personnaliser)
  • Blocage d’IP par import de listes noires
  • Affichage graphique des flux entrant et sortant
  • Planificateur

De par son interface épurée mais néanmoins très efficace, les utilisateurs s’y retrouveront, pour peu d’avoir déjà utilisé un logiciel de ce genre.

Deluge est idéal si vous cherchez une solution P2P efficace. Ce client BitTorrent propose depuis sa version 0.5.1 un cryptage des communications, comme Azureus et uTorrent. Vous trouverez également sous Linux KTorrent qui dispose de la même fonctionnalité. Sous Windows, seul Azureus vous donnera autant de fonctionnalités.

C’est le client BitTorrent par excellence pour GNOME ou Xfce, mais si vous préférez KDE choisissez plutôt KTorrent. Attention néanmoins , la version Windows ne dispose pas encore de toutes les fonctions citées ci-dessus.

Merci à marsat pour la rédaction de cette notice sur le Framawiki.