Calibre permet de gérer sa bibliothèque numérique, de la synchroniser avec ses appareils de lecture, si on en possède, de lire des documents dans de nombreux formats et de les convertir si on le désire.

L’installation sous GNU/Linux est complètement automatisée, incorporant tout le nécessaire. On regrettera néanmoins l’absence de dépôt Debian et RPM automatisant la mise à jour. La version présente dans les dépôts Ubuntu est une vieille version, pas mise à jour.

L’interface présente en une seule vue toutes les fonctions utilisables.

On peut incorporer à la bibliothèque gérée par Calibre des documents de toutes sortes de formats, ceux des lecteurs de livres numériques, de traitement de textes, pdf, html, zip, pris en local ou par téléchargement via Calibre à partir entre autres d’Ebooks libres et gratuits.

Le catalogue de la bibliothèque peut, comme tout catalogue digne de ce nom, être consulté intégralement ou suivant des critères comme les noms d’auteurs présents, la langue du livre, son type, la série à laquelle il appartient, son éditeur, et tout autre critère que l’on aura désiré ajouter…

S’ils sont dans un format numérique, ceux-ci peuvent dès-lors être consultés par le visualisateur intégré de Calibre ou par l’appareil vers lequel on les envoie ; s’ils sont d’un autre format, pdf par exemple, ils seront envoyés à l’outil système approprié.

Les conversions de formats possibles sont très nombreuses : de format numérique en format numérique, de formats textes en format numérique et réciproquement

  • Entrée Sortie : le format ouvert EPUB FB2 LIT, LRF MOBI, HTMLZ, PDF, PML PDB RB SNB RTF TCR TXT, TXTZ
  • Entrée seule : CBZ, CBR, CBC, CHM, DJVU, HTML, ODT PRC
  • Sortie seule : ouvert OEB

Les tests menés sous GNU/Linux, sans liseuse, ont été nombreux et positifs : le document fourni a été converti en RTF, chargé dans Open Office, enregistré sans changement au format Open Office, rechargé dans Calibre et reconverti en son format numérique sans aucune perte. J’ai de même converti sans pertes un fichier ODT, un fichier PDF, un lot de fichiers HTML en document EPUB. Pour la petite histoire, le fichier ODT était une documentation de 48Mo lourdement chargée en images convertie en trois minutes, et les documents HTML la documentation technique d’un logiciel, générée par Doxygen, qui se répartissait sur plusieurs dizaines de sous répertoires…

Modification de fichiers epub : Il est possible de retoucher les fichiers epub. Cela consiste en un éclatage des fichiers [X]HTML et CSS contenus dans le fichier (pour une modification avancée, assistée et avec une interface graphique, on préférera Sigil).

Des tests ont donc été réalisés sous GNU/Linux et MacOS, avec une liseuse Samsung E60. Également, sous GNU/Linux avec une liseuse Archos bas de gamme.

Si les gestionnaires de bibliothèque musicale sont bien connus, libres ou non, il manquait l’équivalent pour les ebooks. Calibre permet une gestion optimisée de sa bibliothèque électronique. On peut principalement visualiser le contenu de l’appareil de lecture et synchroniser la bibliothèque avec l’appareil. Calibre regroupe les différents formats disponibles pour un même livre, et permet de convertir d’un format à l’autre, pratique pour lire un pdf sur une liseuse 5" !

D’autres solutions libres existent :

  • FBreader, qui n’est pas un gestionnaire mais un lecteur multiformat. Il ne peut concurencer que le lecteur intégré à calibre, avec brio d’ailleurs.Par contre, sa gestion des Ebooks est simpliste. (Philippe)
  • La poule ou l’œuf
  • Lucidor ne sait que lire les publications au format EPUB et en assurer une gestion minimale. On peut lui adjoindre Lucicat, ou se servir de Lucifox
  • Stanza pour le monde iPhone

Version portable

Merci à Erbé pour la rédaction originale de cette notice dans notre wiki.